[TEST] – Brume Cocoon by U… un soin « cheap » dans le bon sens du terme ?

Coucou les Uloutes ! ^^ 

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais c’est assez rare que j’utilise des marques de « distributeurs » pour mon makeup ou mes soins. Bon, ça arrive bien sûr… Mais en général, c’est parce que ce sont des produits que… j’ai gagnés à des concours !!! Et c’est d’ailleurs le cas de celui que je vais vous présenter aujourd’hui : 

La Brume Cocoon by U

KODAK Digital Still Camera

Pourquoi ne suis-je pas plus que ça attirée par les marques de magasins ?? Aucune idée ! Probablement parce que je suis légèrement formatée sans le vouloir, et qu’au mieux, je préfère les marques spécialisées en makeup et soins pas chers, plutôt qu’un produit d’une enseigne plus habituée à vendre de la viande sous blister ou des tortellini de chez Lustucru ! 
Bref, il n’empêche que j’avais gagnée cette petite brume sur un blog ami, et que je n’avais jamais pris le temps de vous en parler ! Ce sera désormais chose faite !
Cette petite eau minérale est donc formulée à partir d’extraits d’avoine et de soie (comme les draps de mémé dans les films de c** des années 80 ^^), et bien sûr sans parabens ! (je vous le dis, même si c’est écrit en gros sur la bouteille, comme si c’était THE argument de vente number one !)

IMG_20160425_211659Niveau utilisation, quand ils parlent de micro-pulvérisation, ils ne rigolent pas ! C’est vraiment agréable à utiliser, et surtout ça ne fait pas de grosses bulles d’eau genre brumisateur qu’on utilise l’été quand on cuit au soleil ! C’est top !

L’odeur est vraiment sympa également, c’est très doux, je dirais presque que ça sent la soie, si bien sûr on peut considérer que la soie a une odeur reconnaissable ! ^^ Mais je confirme en tout cas ce qui est écrit sur le flacon : l’odeur est sensuelle et ambrée. J’adore !

Elle adoucit réellement la peau. A l’heure où je vous écris, je me sens toute lissée, et j’aime ça ! C’est vraiment très agréable, et ça détend par exemple après un bon bain !

 On la trouve entre 1.50€ et 4.50€ selon les magasins ou revendeurs, et franchement, c’est un tarif très abordable ! C’est le côté sympa du « cheap« , ça porte bien son nom, et ça aussi c’est un excellent point ! 

Verdict : 

Cette brume est, selon moi, cheap dans le très bon sens du terme ! À aucun moment à l’utilisation je n’ai l’impression d’utiliser un produit bas de gamme ou moins bien qu’une marque plus chère et pas forcément plus légitime pour autant ! Si vous aimez vous « brumiser » la tronche, je vous la conseille avec plaisir !:)

 

[FRIDAY LIPSTICK] – #28 : Lip Chalk de Ciaté (teinte OMG)

Coucou les louloutes !!!

Aujourd’hui, me revoilà pour ma 28ème participation à la petite sauterie lipstickesque proposée par la jolie My Little Makeup :

Le Rouge à Lèvres du Vendredi !!

Pour ce 28ème opus, j’ai choisi de vous présenter un petit crayon à lèvres de la marque Ciaté que j’ai commandé sur Showroomprivé avec ses amis les vernis ! ^^ Quand j’ai vu la vente en question, je me suis d’abord jetée sur les vernis, logique pour une vente Ciaté… Et puis je me suis dit que ce serait l’occasion de tester aussi du makeup de cette marque !

 Voici donc le Lip Chalk de Ciaté (teinte OMG)

ciate-limited-edition-lipchalk-crayon-a-levres-pastel-omg-0001

IMG_20160428_175155Personnellement,  j’aime beaucoup le packaging ! La boîte est vraiment fun ! Sur le côté est répertorié la gamme des teintes proposées, aux noms tous plus sympas les uns que les autres : Why not try, With love, Berry-go-round, Unbuttoned, OMG (le mien) et mon préféré : Instaglam ! ^^ 

Ce crayon à lèvres, de la marque Ciaté London, et fabriqué… en Allemagne (lol), a un effet mat vraiment charmant, et la teinte est très prononcée ! Vous savez à quel point je n’ai jamais su prendre de photos correctes… C’est pour cette raison que je me sens obligée de préciser qu’en vrai, il a une couleur beaucoup plus pétante que sur les images ! C’est du rose à la limite du bonbon et du corail ! (drôle de mélange, je sais ! ^^)

IMG_20160428_175204

Niveau tenue, je n’ai pas grand chose à en dire, il tient relativement bien. Il n’assèche pas trop les lèvres pour un crayon, c’est souvent ce qui me fait un peu peur. Bref, je le trouve plutôt agréable à porter ! 

J’avoue qu’il serait probablement encore plus joli sur une peau un peu plus bronzée que la mienne actuellement ! Je pense qu’il sera parfait pour cet été, si le soleil est au rendez-vous lui aussi !

IMG_20160428_175041 

A priori, en fouinant, je l’ai vu à 18$ environ et pour le coup, je l’ai payé 7€ donc je suis ravie !  Merci les supers ventes de Showroomprivé !! ^^

Voilà pour ce rouge à lèvres du vendredi !!

 

[TEST] – Mousse Glacier de Physio Sources, mon avis sur la « chose »…

Hello les poulettes frigorifiées !

Bon, sortant tout droit d’un bon petit bain Lushesque, je me suis dit qu’il était temps de vous parler d’un produit sur lequel je n’avais pas encore eu le temps de me pencher plus que ça :

Mousse Glacier de Physio Sources

KODAK Digital Still Camera

Ouch ! Mousse glacier, ça fait limite froid dans le dos comme petit nom pour un produit de soin ! Mais késako ?? 

C’est tout simplement un masque anti-oxydant, qui se présente, non pas sous la forme de mousse comme son nom pourrait l’indiquer, mais sous la forme de… poudre !! Bah oui, je sais, c’est bizarre ! Faut pas chercher…
Ce soin à base d’Algue Durvillea antartica, est riche en acide alginique (tu m’étoooooonnnnes !!!!^^). Cet acide permet de lutter contre les radicaux libres (ce sont pas les mêmes que les radicaux de gauche ou de droite hein ! ahahah ^^ je sors =>) responsables du vieillissement cellulaire et développe des sucres spécifiques lui donnant une grande capacité de résistance, notamment au froid. Pour résumer, ça vous ravale la façade et vous rajoute une petite couche de lasure pour attaquer l’hiver, ou en sortir d’ailleurs ! Vu que pour moi, les agressions extérieures peuvent aussi bien être dues au froid qu’à la chaleur ou à la pollution en fait…

KODAK Digital Still Camera

Conseils d’utilisation:
Visage: 4g de poudre pour 160 ml d’eau
Corps: 20g de poudre pour 1 L d’eau
Disperser la poudre au-dessus de l’eau, laisser gonfler avant de mélanger à la spatule, puis appliquer uniformément à la main.
Laisser poser avant de rincer.

20.40€ les 40g… pas aussi cher que du caviar mais presque ! ^^

 

Ce que j’en ai pensé :

KODAK Digital Still Camera Bon, première chose, si j’ai mis tant de temps à vous en parler, c’est que faire un masque à partir d’une poudre à diluer dans de l’eau, c’est pas ce que j’aime faire au quotidien ! Personnellement, je trouve ça fastidieux, sauf si je suis dans une journée cocooning total, ce qui est plutôt rare !

Ensuite, je n’en ai pas plus entendu parler que ça sur les blogs malgré sa présence dans Ma Boite à Beauté il y a quelques mois, donc j’ai trouvé ça un peu louche

Au final, c’est un produit plutôt sympa, donc je pense que nous avons juste été très nombreuses à trouver la chose fastidieuse et à ne pas se laisser tenter par son utilisation un poil trop élaborée !

Cependant, après l’avoir enfin testé, je peux vous dire ce que j’ai apprécié ou non dans ce produit :

1/ Bon bah la préparation du produit, je le mets dans la catégorie des choses qui m’ont un peu saoulée… Dommage ! D’habitude, j’aime fabriquer des masques. Mais en mélangeant plein d’ingrédients de ma cuisine à moi ! Pas une poudre à une vingtaine d’euros les 40 grammes avec de l’eau du robinet !

2/ J’ai kiffé la couleur et la texture, aussi bien visuellement qu’au toucher ! Ça m’a un peu fait penser à de la mousse à raser… Quand ça sort de la bombe, au contact de l’air et de la peau, ça n’a pas la même texture que quand on la « sprayte » ! Bah là c’est un peu pareil ! Pis la couleur y fait penser aussi, j’avoue ! ^^ 

3/ Par contre, à l’application, ça « grumeaute » un peu ! Il faut bien masser pour que la pénétration soit bien uniforme. J’ai même effacé les photos de ma tronche avec ! On aurait dit un schtroumpf albinos avec des pustules bleutées ! ^^

4/ Le résultat est plutôt sympa, la peau est assez douce, pas agressée du tout, et agréable au toucher. Donc niveau résultat, je n’ai pas grand chose à y redire sur le court terme ! Par contre, je ne suis que rarement surprise sur le long terme avec ce genre de produits, donc je doute que là ce soit différent… Si c’est le cas, je vous préviendrai !

5/ En trouvant le prix sur le net par contre, j’ai eu un peu peur ! Même si ça peut être drôle à tester, et bien détendre sur le moment, mettre 20€ dans un produit même pas fini (puisqu’il faut fournir l’eau, nomého !) bah ça me fait un peu mal au c** ! ^^

Verdict : 

Sympa comme ça, mais à mon avis ça ne vaut quand même pas son prix malgré l’efficacité et la sensation de détente au moment de l’utilisation ! Si vous l’avez testé également, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, surtout sur le long terme, ou ce que ça vous inspire au 1er abord si vous ne connaissiez pas ce produit avant !😉

[VQ] – Vivre en colocation : avantages et inconvénients

Hello les poulettes !!

Aujourd’hui, on débute la semaine avec un petit article Vie Quotidienne ! Je vous avais parlé, il y a bien longtemps, des avantages et des inconvénients de vivre en ville. Mais je ne vous ai jamais vraiment parlé des avantages et des inconvénients de vivre en colocation ! Et je me suis dit que ça pourrait être intéressant. Certains n’osent pas encore sauter le pas, d’autres n’auront probablement que ce choix pour débuter dans la vie… Et d’autres encore trouvent tout bonnement que c’est une solution de repli provisoire qui ne consiste pas en un véritable mode de vie autonome.

Mais qu’en est-il vraiment ? Sommes-nous diminués socialement parce qu’on vit en coloc ? Ou au contraire, est-ce une bonne façon de vivre confortablement tout en restant indépendant ? Et au niveau quotidien, comment cela se passe réellement ? Tout le monde est-il fait pour vivre en coloc ? Après tout, vivre en couple est-ce si différent ? Autant de questions auxquelles je vais tenter de vous proposer un début de réponse…:)

coloc

On va d’abord parler des points positifs de la colocation, car Dieu merci il y en a plein !!!

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, les personnes en colocation ne sont pas forcément des petits jeunes avec des salaires minimalistes ou étudiants, qui seraient incapables de survivre sans l’argent parental s’ils étaient seuls dans un 28m². Parfois c’est en effet le cas, et parfois c’est aussi pour une question de confort personnel (que ce soit financier ou psychologique)
En effet, certaines personnes ne sont tout simplement pas faites pour vivre seules. Doivent-elles attendre de trouver leur « moitié » pour quitter papa-maman ? Heureusement non ! ^^ Et pas la peine de se morfondre avec son chat et sa télé non plus, la coloc est sûrement faite pour eux ! 
Et d’autres, pourtant capables de vivre seuls, privilégient un certain confort financier histoire de se faire un peu plus plaisir au quotidien ! (c’est mon cas à moi, même si je préférerais psychologiquement vivre seule).
Car les bons côtés de la colocation sont nombreux à tous points de vue :

1/ On partage les factures !!
Point positif Number One de la coloc, c’est la division des factures et du loyer par 2, 3, 4 ou plus ! Et ça, c’est le cas de le dire, ça n’a pas de prix ! ^^ Car qui dit factures et loyer amoindris, dit également un plus gros budget pour les sorties, loisirs et vacances ! Et ça, c’est top ! 

2/ On vit dans un 85m² bien placé quand on pourrait seulement se payer un 28m² dont personne ne voudrait !
En dehors du confort financier, il y a aussi le confort environnemental ! Car incontestablement, même si on a chacun une chambre où on fout le bordel qu’on veut, c’est quand même cool d’avoir des parties communes faites pour 3 ou 4, plutôt qu’une pièce en guise de « salon-chambre-salle à manger-cuisine-douche-WC »…. Pis replier son clic-clac tous les matins, c’est pas mon truc !

3/ Quand on rentre du boulot, on n’est pas seul !
Bon alors là bien sûr, je parle aux gens sociables ! (ce qui n’est limite pas mon cas parfois ^^) Les soirées plateau-télé avec Popol (son doudou) et Minouchette (sa chatte qui perd ses poils), ça va bien 5min, mais pour certains ça devient vite pesant. Un peu de vie en rentrant le soir chez soi, ça peut faire du bien au moral ! Et un petit apéro improvisé à la dernière minute, c’est mieux à plusieurs quand même ! (sinon ça fait limite dépressif lol)

4/ On rencontre des gens !
Oui, parce que si vous étiez seul chez vous, vous inviteriez éventuellement du monde ? Bah en coloc aussi ! Ne pensez pas que colocation rime avec confinement ! On arrive aussi à inviter du monde pour une soirée, un weekend ou parfois même quelques jours ! Il suffit juste d’en parler avant et que tout le monde soit d’accord sur le système ! 

5/ C’est parfait pour les têtes en l’air !
Je ne sais plus si j’ai fermé la porte à clef ? Si j’ai éteint la cafetière en partant ? S’il reste du PQ ? C’est l’heure du coup d’fil à un coloc ! Bon bien sûr, ça ne fonctionne pas si tu es le dernier à partir bosser le matin ! ^^ 

Bref, vous l’aurez compris, la colocation a des côtés pratiques extrêmement concrets ! A mon humble avis, le côté confort financier est le principal à retenir ! Surtout pour moi qui aime me faire plaisir au quotidien. 

Mais la colocation, ce n’est pas non plus le monde des bisounours… Il y a également tout un tas de mauvais côtés pour lesquels, comme en couple, il faut savoir faire des concessions !

1/ Maniaques s’abstenir !
Il faut le savoir (et je le sais, malheureusement), ton appart ne sera jamais aussi propre et rangé en colocation que si tu vivais seul ! Malgré le traditionnel « planning ménage » (pas toujours respecté), il faut bien avouer que certaines personnes ont tendance à empiéter fortement sur l’espace commun, le transformant parfois en capharnaüm non voulu par une poignée d’irréductibles gens propres ne souhaitant pas vivre dans une porcherie ! 
La solution : vivre entre gens maniques ! C’est le pied !!! (ou entre porcos, selon votre « clan » ^^)

2/ Niveau intimité, on a vu mieux !
Je sais de quoi je parle, parfois Monsieur passe un weekend chez moi, et j’avoue que le 28m² dans un quartier pourrave dont on parlait tout à l’heure me manque cruellement dans ces moments-là ! ^^
La solution : il suffit d’un peu d’organisation… on est 3 normalement à l’appart, je m’arrange pour qu’il vienne quand on n’est que 2 ! C’est toujours ça de gagné ! 

3/ La salle de bain n’est pas utilisable à durée indéterminée !
Quand on est 3 ou 4 à partir plus ou moins à la même heure le matin, il faut bien prendre conscience qu’on ne peut pas passer 3 plombes sous la douche, sous peine déjà de ne plus avoir d’eau chaude pour les derniers arrivés, et aussi de ne pas pouvoir tous passer par la case nettoyage avant de partir (à la bourre du coup) au boulot ! Il faut donc s’organiser et se parler pour savoir qui passe quand dans la salle de bain !
La solution : le maquillage, c’est dans la chambre !

4/ Les rangements, comme les factures, il faut les diviser !
Les placards et le frigo ne sont pas des choses extensibles ! Ce qui est bien dommage… Surtout si on a un spécimen « empiéteur » chez soi ! La cuisine compte 3 placards ? Donc un seul pour vous… Le frigo a 3 étages ? Donc un seul pour vous… Le congélateur n’a que 2 étages ? Et vous êtes 3… problème ! Bref, si on économise sur les factures, on n’économise pas forcément sur la bouffe ! Car on est obligé de faire les courses plus souvent, et c’est très difficile de stocker si on achète en format familial pour payer moins cher ! Sauf bien sûr si on fait partie du clan des « empiéteurs » comme je le disais juste avant ! ^^

5/ La neutralité des espaces communs :
Le salon est un terrain neutre, normalement non encombré de choses personnelles appartenant à chacun. Et c’est la même chose pour la déco… Vous aimez la période bleue de Picasso ? Votre coloc n°2 préfère Victoria Francés ? Ça tombe mal, coloc n°3 aime la couleur saumon et les meubles en pin… Bref, pas de place pour votre imagination débordante, il faudra se contenter de murs blancs et de meubles passe-partout dénichés chez le suédois du coin !

Je vais m’arrêter là pour les avantages et les inconvénients ! Nous sommes à 5 – 5, balle au centre ! Je préfère vous laisser vous faire votre opinion sur la chose, et ne pas vous embarquer d’un côté ou de l’autre de la balance.
Ce qu’il faut retenir, c’est que la colocation n’est en aucun cas à tous les coups un manque évident d’autonomie. C’est parfois un choix bien réfléchi, qui permet de prioriser certains aspects de la vie, qui nous sont plus bénéfiques psychologiquement. Je pense aussi notamment aux nouvelles colocations « jeunes/vieux » si je puis dire (ce n’est pas péjoratif hein ^^). Elles m’ont toujours intriguée. Il doit aussi y avoir des côtés sympas à vivre avec des personnes âgées !:)
Personnellement, je préfère pour le moment faire des concessions sur ma tranquillité et mon intimité (je rentre presque tous les week-ends chez Monsieur de toute façon ^^) pour me faire plaisir financièrement niveau sortie, et surtout wouacances ! Et puis un jour, mes priorités auront changé, et ma vie prendra sûrement un autre tournant un peu plus solitaire !:)

Voilà pour ce petit sujet ! ^^ Si vous voulez réagir dessus, n’hésitez pas !😉

 

[LECTURE] – Orgueil & Préjugés & Zombies de Jane Austen & Seth Grahame-Smith

Hello les cocottes !!

Aujourd’hui je reviens avec un nouvel article Lecture ! On va parler d’un livre que j’ai évoqué très brièvement dans mon dernier article du genre sur Le Cercle Littéraire des Amateurs d’épluchures de Patates :

Orgueil & Préjugés & Zombies
de Jane Austen & Seth Grahame-Smith

zombies

Si vous saviez à quel point j’adore Jane Austen… Et surtout si vous saviez comme j’ai eu un mal de chien à me mettre dans ce foutu bouquin !!! ^^
Oui, parce qu’on a beau être fan de Jane Austen d’un côté, et fan de zombies de l’autre, ce n’est pas pour autant que l’on dévore cette version aussi prestement qu’un « innommable » le ferait avec une cervelle encore frissonnante… Bien au contraire !!! 

Résumé : (merci babelio.com)

‘Orgueil et préjugés et zombies’, c’est la rencontre délirante entre le roman culte de Jane Austen et… des milliers de morts-vivants. Le résultat : un livre qui pour les trois quarts est du pur Jane Austen, le récit des intrigues matrimoniales qui animent le petit village anglais de Meryton, et notamment la famille Bennet, laquelle a cinq filles à marier ; le quart restant, ce sont les zombies, qui attaquent inlassablement les habitants de ce paisible village. Car, dans cette version azimutée d »Orgueil et préjugés’, une terrible calamité s’est abattue sur l’Angleterre : les morts se sont réveillés et en veulent terriblement aux vivants. Non contentes de trouver un mari, les demoiselles Bennet doivent se défendre contre les zombies, autrement dit les ‘innommables’ ; entre deux tasses de thé chez le châtelain voisin, elles sortent leurs dagues et massacrent allègrement les suppôts de Satan.

Voilà donc le speech… Globalement on a en effet 90% de l’histoire originelle, plus ou moins rapidement évoquée (j’ai eu une vague impression de rapidité dans certains passages de vie). Et entremêlés à cela, on a droit à une flopée « d’innommables » (comprenez « zombies »), des combats au katana, et des souvenirs d’apprentissage des arts de la guerre auprès de Grands Maîtres Shaolins… Et en fait, c’est ce dernier point qui m’a le plus choquée ! Bien plus que l’apparition de morts-vivants toutes les 5 pages ! 

Mais qui est donc ce Seth Grahame-Smith qui met ainsi en scène les sœurs Bennet, Darcy, et des morts-vivants, me direz-vous ? Eh bien c’est le même Seth Grahame-Smith que celui qui nous a dépeint il y a quelques années Abraham Lincoln en version Chasseur de Vampires… Ça vous dit quelque chose ?? Moi oui ! Puisque j’avais bien aimé ce film quand il est sorti au cinoche, et pareillement pour Orgueil & Préjugés & Zombies, j’ai hâte de le voir sur grand écran !

Vous voulez un p’tit spoil à lire en surbrillance, je le sens, ça vous a manqué… ^^ Je vais vous révéler une petite variation de l’oeuvre originelle alors ! ^^

SPOIL :

Il y a un combat assez drôle entre Lady Catherine et Elisabeth… Très « visuel » ! ^^ Ah et cet abruti de  Collins se suicide dans cette version, puisque sa femme Charlotte a fini zombifiée ! ^^

Voilà !!!! Encore une découverte littéraire sympa, même si ses débuts dans mon cœur ne furent pas si prometteurs que cela ! ^^ Ce ne serait pas vraiment ce que j’appelle un « flop » littéraire, mais je pense que c’est clairement une histoire faite pour le cinéma, et non pas pour la littérature… 


 A voir au cinoche dès sa sortie par contre ! ^^ 

[FRIDAY LIPSTICK] – #27 : L’exfoliant pour lèvres e.l.f.

Coucou les louloutes !!!

Aujourd’hui, me revoilà pour ma 27ème participation à la petite sauterie lipstickesque proposée par la jolie My Little Makeup :

Le Rouge à Lèvres du Vendredi !!

Pour ce 27ème opus, j’ai choisi de ne pas réellement respecter le thème initial, puisqu’on ne va pas parler d’un ràl, mais d’un exfoliant à lèvres ! Qui, contrairement à certains de ses concurrents, ne se présente pas sous forme de pot, mais de lipstick ! Voici donc l’Exfoliant pour lèvres – eyes lip face (e.l.f.)

IMG_20160403_213103

J’aime beaucoup le format justement !! C’est juste hyper facile à appliquer déjà ! Et surtout, c’est très hygiénique ! On ne met pas les doigts dans un pot, on n’en a pas plein les mains, on reste propre, le produit aussi, rien à redire de ce côté là : c’est vraiment LE GROS POINT FORT de cet exfoliant ! À noter aussi qu’avec un pot, on a tendance à prendre trop de produit, or là ce n’est pas le cas bien sûr ! 

IMG_20160403_213138

Ensuite, on peut aussi noter le résultat, qui est vraiment sympa. Les lèvres sont exfoliées tout en douceur, avec un goût très légèrement sucré qui n’est pas désagréable du tout ! Formulé à base de vitamine E, de beurre de karité, d’avocat, d’huile de raisin et de jojoba, ce lipstick fait des merveilles en un rien de temps ! Moi qui ne suis pas une grande utilisatrice des exfoliants lèvres à cause de leur manque de praticité, je vous recommande celui-ci ! En plus, il ne coûte que 4€ et à l’air très économique à l’utilisation grâce à son format tube !
Après, j’avoue qu’un peu d’huile d’olive et de sucre en poudre font très bien l’affaire aussi ! ^^ 

Voilà pour ce rouge à lèvres du vendredi !!

 

[CONCOURS TERMINÉ] – Un petit lot makeup pour bien commencer Avril ! (e.l.f., Yves Rocher, Lollipops)

Hello les poulets et les poulettes !!!

Juste un petit article ultra rapide, pour celles et ceux qui me suivent par newsletter sur le blog, mais qui ne passent pas forcément leurs journées à scruter ma page Facebook : j’ai lancé hier soir le concours d’avril !!!

À gagner : 

* 2 crayons liner e.l.f (vert et blanc) eyeslipsface.fr
* 1 mascara pailleté e.l.f
* 1 Concealer Anticernes Lollipops Lollipops Paris
* 1 vernis Yves Rocher Yves Rocher France
* 1 mini-palette dans les tons violets

IMG_20160405_190754

Pour jouer, c’est très simple…. RENDEZ-VOUS ICI (<= lien vers le concours, ne jouez pas sur le blog !)

Clôture mardi 26 avril à 22 h!!

Bonne chance à toutes et tous !
(ouvert à la France métropolitaine, la Belgique, et la Suisse)

[FRIDAY LIPSTICK] – # 26 : Crayon Lèvres Éclat (Pourpre Lumineux) – YVES ROCHER

Coucou les louloutes !!!

Aujourd’hui, me revoilà pour ma 26ème participation à la petite sauterie lipstickesque proposée par la jolie My Little Makeup :

Le Rouge à Lèvres du Vendredi !!

Pour ce 26ème opus, un peu tardif, j’ai décidé de vous présenter un ràl Yves Rocher que je viens tout juste d’acheter et que j’adore :  Voici donc le Crayon Lèvres Eclat (Pourpre Lumineux)  – YVES ROCHER

IMG_20160329_181534

J’aime beaucoup le format de leur Crayon Lèvres Éclat. Ça ressemble à un jumbo classique, un gros crayon gras et large, facile à appliquer, mais c’est teinté et lumineux comme un rouge à lèvres classique. 

IMG_20160329_181445

Bon, visuellement, il n’est pas vraiment pourpre, enfin pour moi en tout cas, ça ne ressemble pas vraiment à ça du vrai pourpre ! ^^
Il est très crémeux, pas besoin de repasser plusieurs fois le raisin sur les lèvres pour obtenir une teinte aussi visible que sur la photo. Il ne dessèche pas les lèvres non plus, ce qui est un autre bon point.
Il a un effet très glossy que j’aime bien également.
Par contre, tout ça additionné fait qu’il ne tient pas toute la journée ! Il faut en remettre une couche de temps en temps. C’est le seul petit point un peu négatif que je lui trouve. 

Voilà pour ce rouge à lèvres du vendredi !!

 

[LECTURE] – Le Cercle Littéraire des Amateurs d’Épluchures de Patates / Et petit point sur les Zombies… ^^

Hello les cocottes !!

Aujourd’hui je reviens avec un nouvel article Lecture ! Comme vous le savez sûrement, depuis janvier 2015, je me suis lancé des « challenges lecture« . J’ai fini celui de l’an dernier avec quasiment un mois d’avance. Et j’avoue que celui de 2016 est plutôt bien entamé également. J’espère pouvoir le finir aussi en décembre afin de lire, en fin d’année, les livres que j’ai envie, mais qui ne rentrent pas dans mon challenge…
Bref ! Dans ma liste de 2016, je devais lire un roman épistolaire. N’ayant pas spécialement envie de me taper Les Liaisons Dangereuses, je me suis tournée vers une histoire vachement plus intéressante à mon goût, et dont on m’avait parlée depuis bien longtemps :

Le Cercle Littéraire des Amateurs d’Épluchures de Patates
de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

12821326_10153948159496092_896459235382034128_n

Ce petit bijou de littérature est un roman qui se présente donc sous forme d’un recueil de lettres, chronologiquement restituées (c’est un peu le but d’un roman épistolaire, me direz-vous ! ^^).
Une lettre, c’est sympa à lire, mais 200 lettres placées les unes à la suite des autres, ça me faisait un peu peur ! Et pourtant, dans ce roman en tout cas, on oublie vraiment très vite qu’on ne lit pas « une histoire », mais une « correspondance » ! Une correspondance entre une multitude de personnages tous plus attachants les uns que les autres d’ailleurs ! Même les « méchants » sont adorables de drôlerie, impossible de les mépriser ! 

Résumé : (merci babelio.com)

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant.
Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d’autres habitants de Guernesey , découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies…
Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

 Nous sommes donc placés là face à un sujet tout-à-fait sérieux : Guernesey sous/après l’Occupation ! Moi qui aime les romans de guerre, je suis ravie d’en avoir trouvé un qui relate tout simplement l’Occupation, sans fait d’armes à proprement parlé. C’est très particulier comme ambiance, surtout transposée sur une île. On se rend plutôt bien compte à travers ces témoignages, que les gens n’ont probablement pas vécu l’Invasion Allemande de la même façon sur le Continent et sur les îles.
Il y a certes assez peu d’action du coup… Mais ces tranches de vies ne sont pas dépourvues d’intérêt et de rebondissements ! Les personnages sont très attachants. Chacun des habitants de l’île a son caractère, son vécu, et le relate avec douceur, sagesse et une pointe d’humour un peu pince sans rire comme je l’aime.
Ce roman a également un point fort qu’on ne peut que souligner : on a l’impression de connaître réellement cette communauté, qu’elle existe telle qu’elle est décrite, et que si on prenait un bateau en direction de l’île, là demain, on rencontrerait probablement les descendants de cette joyeuse troupe de mordus de littérature ! La forme épistolaire en est probablement responsable, et c’est vraiment un plus à la lecture ! 

Vous voulez un p’tit spoil à lire en surbrillance, je le sens, ça vous a manqué… ^^ Je vais vous révéler quelque chose que j’ai mis un temps fou à comprendre dans la relation de deux des personnages principaux… En fait, je ne m’en suis doutée qu’au moment où c’était clairement annoncé ! ^^

SPOIL :

Pour celles et ceux qui se demandent si Sidney est jaloux vis-à-vis des amours de Juliet, sachez qu’en fait… il est homosexuel !!!O_o

Voilà !!!! Encore une magnifique découverte littéraire pour moi !!!❤ D’ailleurs, je me pose la question de savoir si ça vous intéresserait également que j’écrive des articles sur mes flops littéraires ??? Comme je n’ai pas forcément l’impression que les articles « Lecture » stimule mon auditoire bloguesque…….. ^^


❤ Je vous le conseille très très fortement en tout cas ! C’est une véritable petite tuerie !!!❤


Je viens tout juste de finir également Orgueil & Préjugés & Zombies… Dites-moi si ça vous intéresse d’en savoir plus sur ce bouquin un peu décalé ^^ ?? J’ai eu un peu de mal à me mettre dedans, le style ne me plaisait pas particulièrement au départ. Peut-être parce que je suis une grande fan justement de Jane Austen ! ^^ En tout cas, c’est pour le moins original ! Et finalement, je l’ai dévoré comme une cervelle bien fraîche ! :p Je pense aller le voir au cinéma quand il sortira ! J’avais déjà adoré Abraham Lincoln en chasseur de vampires… :p 

Voili voilouuuuuu !!!! A bientôt pour de nouvelles aventures littéraires !!! ^^