[LECTURE] – « Peine Perdue » d’Olivier Adam

Hello les lapinoutes !

Aujourd’hui, je reviens avec un petit article spécial Rentrée Littéraire. J’avais été sélectionnée (I am too fast huhu ! ^^) il y a peu par le site Priceminister pour recevoir, lire, et « critiquer » un des ouvrages de leurs Matchs de la Rentrée Littéraire 2014.

rentrée littJ’avais donc eu à choisir un roman parmi une liste longue comme mes 2 bras :

  • Le roi disait que j’étais diable – Clara Dupont-Monod
  • Goat Mountain – David Vann
  • Constellations – Adrien Bosc
  • Trente-six chandelles – Marie-Sabine Roger
  • Petits oiseaux – Yôko Ogawa
  • Le cercle des femmes – Sophie Brocas
  • Ces instants-là – Wassmo Herbjorg
  • Zou ! – Anne-Véronique Herter
  • Le Royaume – Emmanuel Carrère
  • Un monde flamboyant – Hustvedt Siri
  • Louise – Julie Gouazé
  • Peine perdue – Olivier Adam
  • Retour à Little Wing – Nickolas Butler
  • Le Complexe D’Eden Bellwether – Benjamin Wood
  • Sous les couvertures – Bertrand Guillot

Ne souhaitant pas « subjectiviser » (oh que c’est beau !) ma future critique, je n’avais pas souhaiter lire de résumé made in Web, et je me suis fiée à la courte description du livre proposée par PriceMinister. D’ailleurs, pour tout vous avouer, je me suis entre autre principalement basée sur le nombre de pages, car je voulais en avoir pour ma faim de lecture !

Et j’ai donc jeté mon dévolu sur Peine Perdue, d’Olivier Adam.

IMG_20141127_164519

Résumé babelio.com :

Les touristes ont déserté les lieux, la ville est calme, les plages à l’abandon. Pourtant, en quelques jours, deux événements vont secouer cette station balnéaire de la Côte d’Azur: la sauvage agression d’Antoine, jeune homme instable et gloire locale du football amateur, qu’on a laissé pour mort devant l’hôpital, et une tempête inattendue qui ravage le littoral, provoquant une étrange série de noyades et de disparitions.

Familles des victimes, personnel hospitalier, retraités en villégiature, barmaids, saisonniers, petits mafieux, ils sont vingt-deux personnages à se succéder dans une ronde étourdissante. Vingt-deux hommes et femmes aux prises avec leur propre histoire, emportés par les drames qui agitent la côte.

Avec Peine perdue, Olivier Adam signe un livre d’une densité romanesque inédite, aux allures de roman noir, et dresse le portrait d’une communauté désemparée, reflet d’un pays en crise.

© Flammarion, 2014

Ce que moi j’en pense :

Malgré une critique unanime de « la haute » (société) littéraire qui tend à dire que c’est une pure tuerie stylistique… Moi je n’ai pas vraiment aimé !
Je m’explique :
1/ Certes, on ne peut pas enlever à ce livre qu’il a un style bien particulier, très original, et qui lui donne un certain « charme… Charme auquel moi je n’ai absolument pas succombé. Les phrases sont loin d’être construites : pas de verbe parfois, pas de virgule dans les énumérations, des majuscules au beau milieu des phrases, pas vraiment de dialogue inscrit comme tel, c’est écrit comme on parlerait ! Alors je suis peut-être vieux-jeu littérairement parlant, mais j’aime le classique, alors je n’ai absolument pas accroché à cette forme d’écriture.
2/ Ceci induit un autre souci : c’est assez lourd à lire ! Je parle de la lecture visuelle. Mes yeux ont fini par s’accommoder au style, c’est-à-dire qu’ils sont passés sur les lignes à la vitesse d’une parole orale, et que je n’ai probablement pas intégré la moitié de ce qui était réellement écrit sur le papier. Mais en gros, soit je faisais ça, soit je butais constamment sur la forme des phrases qui ne me correspondait pas du tout !
3/ Je trouve les personnages très peu construits. Il y avait par contre un peu trop de descriptions pas forcément nécessaires à l’agrément du livre, et ce au détriment de l’histoire en elle-même, et je trouve ça dommage… En plus la fin m’a déçue. Mais d’un autre côté, c’est elle qui justifie complètement le titre du livre ! Donc bon…
Par contre, on ne peut pas en dire que du mal :
4/ J’ai quand même bien aimé la structure en roman choral. Chaque chapitre représente l’histoire vue par un personnage différent. L’intrigue avance quand même, c’est assez bien foutu.
5/ C’est un roman très actuel. On y retrouve des passages de notre société quotidienne : Sarko, DSK, Zizou, etc… Et d’ailleurs le roman décrit plutôt bien la vie des gens ordinaires, qu’on pourrait croiser aux coins de nos rues.
Mais au final, j’avoue que je n’ai pas « pris plaisir » à le lire. A cause de la forme stylistique surtout. Il m’a beaucoup fait penser à La Consolante d’Anna Gavalda (pourtant Dieu sait si j’avais adoré Ensemble c’est tout). … Que je n’ai d’ailleurs jamais terminé je crois ! ^^
Pour moi, c’est tout simplement un livre pour « initiés ». Si on se la pète à connaitre tous les prix littéraires décernés sur les 50 dernières années, nominés et lauréats inclus, alors on est apte à s’intéresser à ce genre de bouquin. Si vous aimez les romans modernes, dans l’air du temps, avec des histoires pas trop prenantes émotionnellement, je vous conseille donc de le lire quand même !
Mais si au contraire, vous faites, comme moi, partie du lectorat « lambda », habitué à lire des livres « populaires », qui vous complaisez dans du Harlan Coben, du Barjavel, du Hervé Bazin, ou même du Marc Lévy, je ne suis pas certaine que vous accrocherez… 😉
Publicités

2 réflexions sur “[LECTURE] – « Peine Perdue » d’Olivier Adam

  1. Bonjour,
    Je n’aime pas trop les livres romanesques à la base
    Donc je ne pense pas que je le lirais.
    Je suis plutôt romans historiques , fantazy, suspens etc..
    Mais c’est une belle expérience que tu as eu.
    Bonne journée

  2. arf dommage,
    moi je n’ai pas souhaité participé cette année, car l’an passé j’avais choisi un livre et pareil je n’avais pas aimé, je trouve leur sélection un brin spéciale, dommage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s